Basile est vraiment le roi des dégourdis

Wed, 30 Aug 2017 15:56:30 +0200

Encore un mot de  :

Cause et effet.Avant l'effet on croit à d'autres causes qu'après. [Le Gai savoir, § 217.]

C'est tout compte fait une formulation infiniment plus ajustée à l'expérience des frontières que celle qui se cherchait laborieusement dans ces méandres [Avant qu'il ne se passe un pas].

Mais tout uniment à celle de la mise en présence du cubisme [Par où commencer ?], cet écho retrouvé de la peinture. (Finalement retrouvé derrière la perspective. Mais c'est peut-être là une autre justification à l'écho : que la peinture le fasse résonner, cet écho, au moins une seconde fois.) — S'il était encore temps de se rendre à l'exposition Juan Gris de Madrid, on irait ; mais on peut lire aussi cet article du Monde.

Voire même, tout compte refait, à toute autre.

Avant l'effet de la frontière, on accepte, on croit à l'immédiateté de son image, de sa représentation, — Je ne suis plus très certain qu'il s'agissait de controverses, mais il y eut de nombreux commentaires sur l'expression communément rendue dans les versions françaises par « à notre image et selon notre ressemblance ». Celui-ci, de saint Basile, est disponible en ligne. Il faudra rechercher les autres. — sans même la discuter. Et, à dire vrai, pourquoi en serait-il autrement ? En suivant le sentier de crête, il s'agit avant tout d'avancer, de marcher. Et la frontière est là, effectivement. Encore qu'il puisse être parfois malaisé de déterminer très précisément la ligne qu'elle suit, mais cela ne nuit généralement pas au sens de la marche.

Après l'effet de la frontière, après qu'elle a produit son effet, il en va tout autrement et cette inquiétante étrangeté vient ou revient frapper au carreau pour interroger : qu'as-tu franchi là ? qu'as-tu traversé ? ou parfois même : qu'as-tu transgressé ? Après l'effet d'étrangeté de la frontière, la scène change subitement sans que rien n'ait bougé ; chacun est à sa place mais ces places ne sont désormais plus conciliables.

Alors, oui, les causes qu'on défend ne sont plus les mêmes.

Étranger, étrange, extraneus, extra, exter. De l'extérieur, du dehors. Quand on passe la frontière, on va dehors. Quand on passe les bornes, on devient étrange. (Se demander si la symétrie est garantie.)

Reste à traiter le basculement entre avant et après.

Notes. – L'image (et la ressemblance) de saint Basile sont de Foi 2000. On peut par ailleurs trouver un extrait de la chanson de Line Renaud ici.

Friday August 26, 2005 - 12:11am (CEST)

Normandie, Houlgate. Septembre 2015.