Là où te mènent tes pas

Wed, 30 Aug 2017 15:56:30 +0200

inévitablement on bute —
toute trace bute sur le tracé d'une frontière
toute frontière se rappelle à tes pas comme un anti-chemin
non pas comme un simple interdit, — ce que la frontière est aussi, mais finalement d'une façon peut-être inessentielle, —
mais comme un second chemin, une réplique de chemin, un contrefort, un chemin de secours, un chemin de traverse justement

les ronces renaissantes le long des voies que l'on avait tout loisir de remarquer lors des manoeuvres du train à la frontière de Cheb
à la frontière de Sežana
ou les pierres, la poussière, les déchets inévitables qu'une station prolongée où que ce soit engendre, les papiers qui traînent déchirés, les reliefs de repas, d'autres souvenirs d'objets difficiles à identifier — souvenir aussi d'une tentative d'énumération descriptive de la sorte chez quelqu'un, Pérec peut-être — Beckett plutôt : oui, c'est bien dans la manière de Malone ou de Molloy de regarder autour de soi comme ça

Im Lauf der Zeit : Rüdiger Vogler à la deutsch-deutsche Grenze (que lui disait donc son correspondant ou sa correspondante au téléphone ?)

et aussi Le pas suspendu de la cigogne pour la couleur des pierres, de l'eau, de la poussière sur le pont et les sihouettes en conséquence

bien entendu, beaucoup d'autres références de ce type — et notamment le zig-zag dans la zone du Stalker

ou encore les ruisseaux qui délimitent ici ou là le canton de Genève

ou les bornes sur la ligne de crête des Alpes, traces souvent d'un ancien tracé des frontières — cette modification des tracés, continuelle mais abrupte (et puis la modification tout court, comme chez Butor)

il existe forcément une thèse sur l'univers botanique — sur l'univers physique de la frontière
si bétonnée soit-elle
si éclairée soit-elle

inévitablement on bute — mais pourquoi à cet endroit précis ?

(il faudrait reprendre cette ancienne conversation [Les dernières rives de l'Occident])

 
(je ne retrouve pas les références de l'illustration affichée ici, mais on en trouve aisément de similaires, par exemple ici [voir par exemple celle-ci].)

Friday June 3, 2005 - 07:04pm (CEST)

Normandie, Houlgate. Septembre 2015.