Nous ne faisons que nous entregloser

Wed, 30 Aug 2017 15:56:30 +0200

« Il y a plus affaire à interpreter les interpretations qu'à interpreter les choses, et plus de livres sur les livres que sur autre subject : nous ne faisons que nous entregloser. » Montaigne, Essais, III, XIII.

Il semble me souvenir que Blanchot devait évoquer ce ressassement éternel. Tant va le mot au mot qu'à la fin il ressasse. Ressasser n'est pas seulement citer, n'est pas seulement répéter, n'est pas seulement commenter. Ressasser, c'est espérer : espérer épuiser ce qui fut dit, espérer s'en débarasser. On ressasse dans l'espoir de passer à autre chose. Mais ce faisant, bien sûr, on perpétue le même mouvement : jamais on ne passe à autre chose, on continue de tenter la même chose. Ressasser, c'est le propos même. Pas de propos qui ne soit son propre ressassement.

Je ne suis que parole intentée à l'absence,
L'absence détruira tout mon ressassement.
Oui, c'est bientôt périr de n'être que parole,
Et c'est tâche fatale et vain couronnement.

Yves Bonnefoy, Du mouvement et l'immobilité de Douve

J'avais d'abord pensé à ressac, mais c'est un faux ami (le TLFi est toujours d'un grand secours). Ressasser, c'est repasser dans le sas, un tamis. Dire que ressasser, c'est espérer épuiser n'était donc pas inapproprié. Converser, c'est donc tamiser les propos échangés.

— Quand tu dis…, tu veux dire que…
— Oui, mais je disais que… parce que toi-même avais dit que…

Et ainsi va la conversation où le thème se dégage peu à peu, un peu à la façon dont on taille la pierre pour en révéler une forme, sans pourtant qu'on puisse parvenir à dire que le propos a été épuisé : toujours il y a un tamis plus fin pour refiltrer ce qui fut filtré et jamais la matière ne s'épuise, puisque c'est le même qui se transforme infiniment.

(Sur Le Fils puni de Jean-Baptiste Greuze, on pourra consulter ces quelques éléments pédagogiques qui ne disent bien entendu rien sur le tableau mais qu'il est utile d'avoir en tête lorsqu'on le regarde. À la fin du film éponyme, le personnage principal entreprend un pique-nique qui finit mal pour le tableau.)

Tuesday May 10, 2005 - 10:32am (CEST)

Argentière, les Rachasses. Février 2012.